accueil accueil

Cher(e)s adhérent(e)s, abonné(e)s, utilisateurs et utilisatrices du site,

De nouvelles dispositions sur le régime d’assurance chômage ont été prises par les partenaires sociaux le 22 mars et comme vous le savez peut-être déjà, elles ont été agrées le 26 juin par le gouvernement. Ces dispositions se sont négociées au mépris des propositions faites en 2005 par la Coordination des Intermittents et Précaires, et fragilise une fois de plus les plus faibles d’entre-nous.

L’organisation, par le gouvernement, d’une mission de concertation et de réflexion tripartite sur le régime des intermittents du spectacle est un premier pas qu’il convient de saluer (et nous saluons pour cela les différents Mouvements Unitaires intermittents, chômeurs et précaires pour leurs actions), mais ce n’est pas suffisant. En effet, nous enjoignons fortement l’Etat à prendre son rôle en main et à ne pas céder aux pressions du Medef afin que les négociations aboutissent vers de réelles solutions, dans l’intérêt de tous. Car l’on n’éteint pas du feu avec du vent !

En attendant, nous continuons à soutenir toutes les personnes et structures engagées dans la lutte pour leurs droits. Elles sensibilisent le public à cette question, dont Avignon se pourrait bien être un formidable incubateur d’alternatives…

Nous sommes tous des intermittents! 

Solidairement,

                                                           Nellie Payet

Présidente de l’Adadiff

 

La mobilisation se poursuit car la cause est juste.

Pour le sociologue Mathieu Grégoire, le régime des intermittents est l'un des rares modèles de constitution de droits pour les salariés à emploi discontinu. A l'heure de la précarité généralisée, cela devrait plutôt s'étendre qu'être une exception .... Lire l'article très intéressant sur la question.